COURS mise en situation IRTS

Journée colloque 8 juin 2018. Gestion de la violence et engagement du corps.

Les formations GESIVI® passent par l'expérimentation. Ces deux exercices ont été pensés par les étudiants de l'IRTS de Montpellier dans le cadre des ateliers organisés durant le colloque sur la gestion de la violence par l'engagement du corps.




L'atelier. Les étudiants du groupe de travail sur la violence ont imaginé la scène suivante. 

Une travailleuse sociale est de permanence. Un couple vient la solliciter. La violence verbale éclate. le compagnon frappe la salariée. Qui s'effondre. Par la suite, il est agité. 

Entrent deux collègues du service et qui se situent à proximité. Ils doivent apaiser la situation, mais ils se retrouvent face à une arme blanche.



Ce que nous avons voulu mettre en lumière. 

- Le ressenti émotionnel des salariés dans ce type de situation.

- Leur capacité à identifier le danger.

- Leur engagement à apaiser la situation (soin à la victime, juste distance, ...).


Les apports. Dans un tel contexte, les outils proposés par GESIVI® permettent aux intervenants de:

  • de comprendre l'importance de la proxémie
  • de trouver les mots justes et adaptés (principes de négociation)
  • de travailler en triangulation

Notre intervention. Elle était basée sur.

- L'importance de savoir gérer ses émotions par la cohérence cardiaque.

- La nécessité de comprendre les mécanismes de déclenchement du passage à l'acte pour être en mesure d'accompagner la personne en colère.

Vidéo 1 : temps forts.

  • 0'30 > verbal
  • 0'35 > déflexion
  • 0'42 > frappe (l'intervenante sociale, qui est complice s'effondre)
  • 0'44 > frappe couteau
  • 0'52 > stresser par adjonction de sang
  • 1'03 > arrivée des deux collègues qui entendent des cris dans le bureau à proximité

 

 

IRTS mise en situation1 agression travailleur social from gesivi on Vimeo.



Quelques mots sur les facteurs de stress

Les "stresseurs" (casque, sang, cris, objets dangereux brandis avec menace) crééer l'émotion nécessaire pour permettre au professionnel mis en situation de travailler sous stress avec apparition d'un état émotionnel particulier.

Le casque générateur de stress, entrave l'apport d'air, crée un effet tunnel et tend à "emprisonner" le stagiaire dans un contexte d'oppression.



Vidéo 2 : temps forts

  • 0'34 > verbal
  • 0'48 > déflexion
  • 0'59 > frappe (l'intervenante sociale, qui est complice s'effondre)
  • 1'02 > frappe couteau
  • 1'05 > stresser par adjonction de sang
  • 1'12 > arrivée des deux collègues qui entendent des cris dans le bureau à proximité

 

IRTS mise en situation 2 agression travailleur social from gesivi on Vimeo.


Quelques mots sur les outils pour aider à faire face à ce type de situation.

Durant cet atelier, nous avons aborder :

- La respiration tactique issue de la cohérence cardiaque. Un outil respiratoire pour aider à conserver le discernement.

- Les angles d'abordage.

- Le travail en binôme.

- Les postures d'apaisement (pro activité).

Les formations GESIVI® ont été pensées par et pour les personnels du médico social, de l'éducation, du secours aux personnes, de la santé et aux équipes en charge d'accompagner des publics difficiles.



Peut on prévoir l'imminence du passage à l'acte?

Oui. A partir des études du psychologue Paul EKMAN, il est possible de lire le "tableau de bord" du schéma corporel d'une personne en colère. Des signaux peuvent contribuer à cette lecture

Cette vidéo tirée d'un reportage illustre un passage à l'acte sur un journaliste. En deuxièmee partie, nous avons fait des arrêts sur image pour souligner les micro expressions qui auraient pu alerter le journaliste victime de l' agression.

GESIVI : étude d'expression et de comportement avant passage à l'acte from GESIVI SYSTEME on Vimeo.

Text/HTML

GESIVI étude de la colère et du passage à l'acte

Comprendre pour mieux agir

On peut déceler une agression physique et l'anticiper si on sait lire et détecter certains paramètres du tableau de bord de la personne qui est face à nous


L'essentiel

Notre livre sur le "l'intervenant social face à la violence" 

Il traite des principes de compréhension et de gestion d'une situation d'agressivité verbale ou physique dans le monde de l'éducation et du médico social.



En savoir plus sur notre livre


 

En savoir plus

 

Suivez nos recherches >> ici

Contact

 

 

    Problème
  • Il est important de mesurer l'impact de ses propos lorsqu'on aborde quelqu'un dans un contexte où ce que vous dites, le message que vous allez délivrer, risquent de déclencher certaines émotions chez votre interlocuteur.

Risque

  • Les émotions mal maitrisées peuvent conduire au passage à l'acte.
  • Une agression est énergivore. Une agression est un 1000m au sprint sans échauffement!

Eléments de résolution

  • Comprendre pour agir:  La lecture du tableau de bord vous permet de mesurer l'impact de vos propos.
  • Cette lecture est à associer avec des principes simples de négociation : voir nos principes DTI, ERIC, DESC.... 

Quelques captures d'écran pour vous aider à décrypter ce que Paul Ekman nomme: les micro expressions. D'autres images illustrent certains comportements annonciateurs du passage à l'acte (comme la balayage en 360).

gesivi analyse comportement

Evitement : l'interlocuteur désaxe ses pieds, n'est plus face à vous.


 

 

 


Mépris : ce type d'expression derrière un "faux sourire" ne dure qu'un dixième de seconde derrière un sourire de dédain.

 

 

 

 


Le 180: bien souvent, avant le passage à l'acte physique, celui qui a l'intention de vous frapper regarde aux alentours. Plusieurs explications avancées par les psychologues: besoin de déshumaniser sa future victime, voir si le passage sera vu par des témoins.

 

 

 

 

 

La colère: regard qui se focalise sur l'interlocuteur. lèvre pincée, narines dilatées, poings serrés, corps de 3/4, buste en avant...Le passage à l'acte est imminent. 

 

 

 

 

 

 

 

L'attaque : il est trop tard! Prise d'élan et frappe. Le coup est plus ou moins téléphoné.

 

 

 

 

 


L'absence de pro activité, conduit à une absence d'auto protection pour celui qui va recevoir le coup.